Le portage salarial, un statut adapté aux indépendants

20 décembre 2023

Le portage salarial est une forme d'emploi atypique qui se développe de plus en plus en France. Mais en quoi consiste exactement ce statut ? Quels en sont les avantages et inconvénients ? Ce statut répond-il réellement aux besoins des travailleurs indépendants ? 

Définition et principe du portage salarial

Le portage salarial est un nouveau dispositif constituant une alternative au statut d’auto-entrepreneur. Il est défini comme une relation contractuelle par laquelle une personne physique ou morale, dite salarié porté ou indépendant porté, se voit confier une mission par une entreprise, dite société de portage, qui la rémunère en contrepartie d'un service fait. En clair, un travailleur indépendant s'associe à une entreprise de portage qui va lui fournir un cadre administratif et juridique sécurisant, tout en conservant son autonomie et sa flexibilité.

A voir aussi : Comment se passe la location bureau à Paris ?

Le salarié porté garde son indépendance vis-à-vis de la société de portage. Il reste maître de son planning, de son organisation et de sa prospection commerciale. Il développe ses propres clients et gère ses missions de manière autonome. En revanche, la société de portage se charge de toutes les démarches administratives et juridiques à sa place : 

  • paiement des salaires ; 
  • facturation des clients ; 
  • gestion des congés payés ; 
  • cotisations sociales ; 
  • retraite ; 
  • assurance maladie. 

Les avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants

Le principal avantage du portage salarial pour les travailleurs indépendants est la sécurisation de leur statut. En étant rattaché à une société de portage, le salarié porté bénéficie des protections liées au statut de salarié :

A découvrir également : Comment se démarquer avec un CV professionnel pour décrocher le job de ses rêves ?

  • couverture sociale complète ;
  • paie garanti chaque mois ;
  • plus de charge à gérer administrativement ;
  • meilleure lisibilité auprès des clients, des banques et des administrations ; 
  • possibilité de bénéficier de formations prises en charge.

Le portage salarial apporte donc une vraie sécurité au travailleur indépendant tout en lui laissant son autonomie et sa souplesse d'organisation. 

Les inconvénients potentiels

Toutefois, le portage salarial n'est pas non plus la panacée. Certains points de vigilance doivent être notés. Le salaire versé par la société de portage est moins élevé que les honoraires perçus directement par le freelance auprès de ses clients. En effet, la société prélève une marge sur chaque mission accomplie.

La relation avec la société de portage engendre une forme de dépendance, même si le salarié porté reste autonome opérationnellement. Il doit respecter le cadre contractuel établi. Il est difficile de conserver son réseau de clients sur le long terme, le salarié porté n'ayant pas de société à son nom. 

Il est tout difficile de déduire certaines charges comme pour un auto-entrepreneur ou une micro-entreprise : 

  • amortissement du matériel ; 
  • frais de déplacement ; 
  • coût des abonnements.

Le portage salarial convient-il à tous les profils ?

Le portage salarial peut donc convenir aux indépendants recherchant de la sécurité et de la stabilité, au détriment d'une certaine liberté. Il s'adresse plus particulièrement aux profils suivants:

  • les freelances débutants ;
  • les salariés en reconversion professionnelle ;
  • les freelances installés ;
  • les professionnels exerçant une activité à temps partiel.

En revanche, les profils pour qui l'indépendance totale et la liberté de gestion sont essentiels préfèreront souvent le statut d'auto-entrepreneur ou de micro-entreprise. Les experts confirmés ayant développé une forte clientèle sont également moins intéressés par le portage qui ampute leurs marges.